Immobilier: une année de performance pour l’année 2017

projet immobilier
immobilier

D’après les experts, 2017 sera une année de performance pour l’immobilier et la construction. Pour justification, les 415 000 mises en chantier devraient être réalisées en France dans le secteur de la construction neuve. La baisse de taux d’emprunt, loi Pinel… Les secteurs de l’immobilier et de la construction neuve sont en pleine augmentation en ce début 2017. Un départ sur « les chapeaux de roue », dixit La Tribune, qui devrait effectuer de cette année présidentielle une année performance. Côté ventes immobilières, le marché est à nouveau et toujours stimulé par des taux bas proposés aux ménages qui bénéficient également de conditions de financement optimales avant une augmentation annoncée. Dans le neuf, en prime de taux des crédits avantageux, les promoteurs profitent des atouts de la loi Pinel.

Secteur immobilier : La hausse de construction pour l’année 2016

Côté construction, l’année 2016 s’est terminée par une haute progression des mises en chantier, se montant 387 000 unités.

465 000 permis de construction ont aussi été pris en compte, ce qui semble être un indicateur avancé de la construction neuve. Dans le neuf, les 415 000 mises en chantier devraient réellement être réalisées en 2017, soit 28 000 de plus que l’an dernier. Toutes devraient être suivies par une augmentation des prix de 3 %.

Immobilier : des niveaux historiques de vente dans l’ancien

Toujours si le secteur devait changer à plein régime, cela se fera de manière irrégulière sur le territoire, explique La Tribune. D’après les chiffres de la Fédération française du bâtiment, 80 % de la construction neuve (y inclus les opérations sur l’existant), en logements comme en non résidentiel, devrait s’attacher sur Paris et sa région, sur Lyon, sur la façade Atlantique et sur le Sud-Est et ne s’adressent que 20 % des communes et des métropoles déjà très dynamiques. À noter qu’en 2017, les ventes dans l’ancien devraient fréquenter avec des nouveaux historiques en réalisant un volume de 880 000 transactions. Les prix devraient améliorer de 2,5 %, soit la plus forte augmentation à partir des années 2000.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER