La mort de Gérard Brianti au Maroc, magnat de l’immobilier monégasque

immobilier monegasque
immobilier

Le magnat de l’immobilier monégasque Gérard Brianti, ex vice-président du club football de l’AS Monaco, est mort accidentellement ce mercredi au Maroc, tandis qu’il concourait à un rallye automobile, a-t-on appris de sources conformes.

La vie de Gérard Brianti sur le domaine immobilier

Très voisin et ami particulier du prince Albert de Monaco, Gérard Brianti, 64 ans, a effectué toute sa carrière dans l’immobilier comme agent avec sa société Ageprim, et comme investisseur.

À ce poste, il était l’un des patrons du chantier de l’extension en mer commencé en 2016 qui doit servir à Monaco d’obtenir six hectares complémentaires sur la mer à l’horizon 2025 et puis mettre en valeur l’opération en revendant 60 000 m² de logements de grand luxe et commerces. Une source d’information monégasque a souligné qu’il est très bon vendeur et en même temps ayant d’une parfaite maitrise technique du dossier, c’était une personne valeureuse pour ce chantier à 2 milliards d’euros. Discret, même si son entrée à l’AS Monaco entre 2004 et 2008 l’a valorisé, Gérard Brianti était une figure essentielle de Monaco, amateur de sport en général, et de foot et d’automobile en particulier.

L’investisseur immobilier Gérard Brianti et l’accident tragique

Le promoteur immobilier Gérard Brianti est décédé lors de la participation au Rallye du Maroc (historique du 7 au 14 mai), dans la région de Khénifra quand il a perdu le contrôle de son véhicule qui a provoqué sa chute dans le fleuve d’Oum Errabia, appris l’AFP auprès de l’organisateur de la course, Yves Loubet. Avant qu’il soit transféré à la morgue de l’hôpital provincial de Khénifra, son corps a été assisté par les autorités locales. Son copilote, Freddy Delorme, est sauvé de l’accident. Personnalité de la Principauté, Gérard Brianti avait particulièrement gagné l’édition 2013 du Rallye Monte-Carlo historique.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER