Le bilan du quinquennat du chef de l’État sur le domaine immobilier

marche immobilier
immobilier

Dans le secteur immobilier, François Hollande avait pris, en 2012, comme but la construction de 500 000 logements neufs chaque année, c’est-à-dire 2,5 millions de logements dans cinq ans. Selon la constatation, cet objectif n’est pas réalisé après cinq ans. Un peu plus de deux millions de logements (2,1 millions exactement) ont été acceptés permis de construire) et 1,7 million de constructions ont lancé (mises en chantier). En dehors de 2012, moins de 400 000 logements ont été mis en chantier chaque année, pendant le quinquennat de François Hollande. Et ce, même si à partir de la fin de l’été 2015, le niveau s’est quelque peu rehaussé pour parvenir, en 2016, 376 500 mises en chantier. Et le début de l’année confirme cette tendance : au bout du mars, 393 400 logements avaient été commencés, un plus haut à partir d’octobre 2012.

Le point de vue du nouveau président de la République française sur le domaine immobilier

Emmanuel Macron veut en terminer avec le but de construction de 500 000 logements chaque année. Cela est ainsi constitué dans son programme électoral concernant l’immobilier.

Le prochain locataire de l’Élysée veut rassembler les moyens là où ils sont vraiment indispensables, c’est-à-dire l’Ile-de-France, la métropole Aix-Marseille ou encore l’agglomération toulousaine. Si nécessaire, l’État tiendra ses responsabilités en faisant appel aux dispositifs de type « Opération d’intérêt National », en donnant les permis de construire, en simplifiant les règles de constructibilité et en activant les procédures, y inclus en fixant les possibilités de recours.

Le problème dans l’immobilier : détricotage et flou sur l’accès au logement

Le candidat Hollande avait déclaré, s’il gagnait la présidentielle 2012, de constituer une loi sur le domaine immobilier afin de simplifier l’accès au logement. Une loi a bien été votée, en l’occurrence la loi Alur (accès au logement et un urbanisme rénové) pourtant, elle n’est arrivée en usage qu’à la fin de l’année 2015. Particulièrement, elle a été très détricotée à la suite de l’entrée de Manuel Valls à Matignon.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER