Le marché de l’immobilier ancien va fléchir en 2018

marche immobiler
immobilier

2016 a été une superbe année pour le marché de l’immobilier ancien. Par rapport à l’année 2015, on a enregistré une hausse de 6,4% de, soit 848 000 ventes. Selon les études qu’Olivier Eluere du Crédit Agricole SA, le marché devrait se replier en 2017 et cela se poursuivra jusqu’en 2018. Ceci est en effet la conséquence de la remontée des taux d’intérêt. Le calcul est réalisé selon l’évolution des obligations d’Etat, les OAT 10 ans. Pourtant, ces obligations d’Etat sont passées de 0,16% en juillet-août 2016 à 0,92% en avril 2017. Cette augmentation va continuer jusqu’à la fin de l’année prochaine, ce qui va conduire à une hausse des taux d’intérêt pour les trimestres à venir.

La hausse des taux d’intérêt pour l’immobilier ancien

Selon toujours les explications d’Olivier Eluere, un expert du Crédit Agricole, les taux de crédit vont augmenter beaucoup plus que prévu.

Un financement plus onéreux de par l’accélération de la hausse des prix en 2017 aura une influence majeure sur le pouvoir d’achat des emprunteurs. Il se pourrait même que le budget de ces derniers ne soit pas suffisant, ce qui va entraîner une baisse des transactions de 3% en 2017.

Prix de l’immobilier en hausse

Selon toujours les explications de l’expert de la banque verte, le prix de l’immobilier va augmenter de 2 à 3% avant de fléchir un peu en 2018 comme le nombre de transactions. En tout cas, il faut noter qu’on ne prévoit pas une flambée même si la hausse des prix sera plus importante sur les marchés tendus. Plusieurs facteurs expliquent l’évolution de ce prix de l’immobilier ancien. Il faut ainsi faire beaucoup plus attention avant de se lancer dans ce marché. En tout cas, l’immobilier peut toujours générer d’importants bénéfices, à condition de toujours prendre une bonne décision.

PARTAGER