Le projet d’habitat participatif unique à Toulouse

projet d'habitat
habitat

La réception technique du projet d’habitat dans le quartier de la Cartoucherie est prévue pour la fin d’année. Un grand projet unique, regroupe jusqu’à 90 logements, des pressings, des chambres d’amis, une salle de musique et un jardin partagé. Les ouvriers ayant travaillé pour ce projet viennent de fêter en avril la fin du chantier. Les gros œuvres sont achevés, il reste l’aménagement des appartements allant du T2 au T6. L’aménagement est adapté en fonction des besoins et désirs des bénéficiaires. Concernant les 90 logements, les clés seront livrées aux 90 locataires d’ici la fin d’année. Jusque là, les quatre immeubles, implantés dans le quartier de la Cartoucherie à Toulouse figurent dans la liste des plus importants projets d’habitat participatifs dans l’Hexagone.

Habitat : Une gestion assurée par les acteurs du projet

La gestion des dix sept appartements sera assurée par une association dénommée Abricoop ; qui n’est autre que l’ancienne association jeune pousse.

Il faut préciser qu’en 2008, cette association se penchait sur un projet politique contre la ségrégation. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on trouve dans la structure des salles communes, des jardins partagés, des chambres d’amis, des petits salons disséminés dans chaque bâtiment, une salle polyvalente de 135m2 pour l’ensemble de la copropriété, un espace de bricolage…Ce projet d’habitat est le résultat d’une longue période d’échange entre les acteurs.

Habitat : Concevoir pour devenir son propre promoteur et pour améliorer le profil social de son quartier

Le projet habitat, comme celle de Toulouse est indispensable pour un écoquartier. Un projet pilote inédit, son processus de partenariats, son système d’autofinancement et son ampleur lui ont permis d’arriver à terme. Tous les acteurs interviennent dans les prises de décisions dans la gestion du projet ; à savoir les règles de copropriété, les accès, l’énergie, les espaces communs. Jusque-là, plus de 75 foyers ; dont des jeunes couples avec des enfants, des retraités, des personnes isolées, des familles monoparentales…ont décidé d’intégrer les logements. Ce qui répond parfaitement aux objectifs du projet : lutter contre la gentrification et l’entre-soi.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER