Tipee dévoile l’habitat du futur

maison de futur
habitat du futur

Tipee (Technological and innovative platform for environnemental efficiency) est un centre technologique de recherche basé dans le parc « bas carbone » de Lagord, en Charente-Maritime. Un pilier en Europe, ce centre a présenté une superbe maison-test qui a été conçu dans le but de répondre à toutes les exigences de chaque foyer : ventilation exceptionnelle, matériaux de haute qualité, équipements domestiques révolutionnaires… Cet habitat est dressé à Lagord, près de La Rochelle. Pour la construction de cet habitat, on a aménagé une ancienne halle militaire de 6000m² pour en faire une plateforme « bas carbone » où se dresse actuellement la maison.

Un habitat unique en son genre en Europe

Au premier coup d’œil, cet habitat proposé par Tipee n’a rien d’exceptionnel par rapport aux autres bâtiments modernes à étages.

D’une surface de 62m² au sol, elle se démarque pourtant sur plusieurs aspects. Si on ne parle que de l’aération, différents gaz ont été injectés dans la dalle afin de mesurer les conséquences de la pollution dans l’air ambiant vu qu’on a foncé sur toutes les configurations possible afin que la qualité de l’air soit parfaite. Typee a également évalué plusieurs types de ventilations, de chauffages et de produits de construction.

Qu’en est-il de l’isolation pour cet habitat révolutionnaire ?

Christophe Pilipponneau a récemment expliqué qu’avec des maisons de plus en plus isolées, la qualité de l’air intérieur devient un enjeu aussi important que les économies d’énergie. Ce directeur de Tipee a également précisé qu’il y a des fois où l’innovation est concoctée par ses chercheurs et est développée par un doctorant en partenariat avec un industriel ou l’inverse. « Tipee a été créée pour être cette interface, nécessaire à la rénovation urbaine de demain » avait-il rajouté. Ce centre technologique de recherche sort en effet de l’Université de La Rochelle et il a déjà travaillé sur 16 innovations technologiques dont l’utilisation a commencé au Lab In’tech.

PARTAGER