Immobilier d’entreprise : Comment investir en tant que particulier ?

Immeuble Immobilier d'entreprise
Immeuble Immobilier d'entreprise

Lorsqu’il est question de placer son argent, surtout à l’approche de la retraite, la majorité des particuliers se tournent vers l’achat d’un bien immobilier. Qu’il s’agisse de l’occuper ou de le mettre en location l’investissement dans la pierre est un de premier refuge de capitaux. Cependant la plupart des particuliers ne connaissent pas l’investissement dans l’immobilier d’entreprise. C’est pourtant l’un des placements immobiliers les plus rentables pour peu que l’on soit bien conseillé.

SCI, SCPI et OPCI, les formes d’investissements dans l’immobilier d’entreprise. ?

Pour investir dans le secteur de l’immobilier d’entreprise, il est nécessaire de prendre connaissance de l’ensemble des types de biens immobiliers locatifs qui composent ce domaine d’activité. Il est généralement question de l’immobilier locatif pour entreprise et des espaces commerciaux (locaux, bureaux, entrepôts ou usines de production, etc.). La location meublée à destination des collaborateurs d’une entreprise peut également s’avérer intéressante.  Louer un bien immobilier à une entreprise offre un revenu souvent plus stable qu’une location à des particuliers.

Un placement dans l’immobilier d’entreprise peut rapporter des revenus substantiels et réguliers. Plusieurs formes d’investissement sont possibles :

  • La SCI, Société civile immobilière
  • La SCPI, Société civile de placement immobilier
  • L’ OPCI, Organisme de placement collectif immobilier

La SCI est la plus classique. Elle consiste à créer, via une association de proches, une Société civile immobilière pour l’acquisition et la location du bien. Facile de gestion, cette solution d’investissement permet aux acquéreurs de résoudre sans peine le problème que constitue le caractère indivisible des biens immobiliers. Ceci particulièrement en absence de décision unanime bloquant le processus de partage des biens. Cette forme d’association permet donc aux investisseurs de maximiser le mode de transmission du patrimoine.

Suivant cette même logique, le particulier peut également créer une Société civile de placement immobilier (SCPI) dans l’espoir de tirer profit de bénéfices conséquents. Néanmoins, il faut souligner que cette solution ne propose pas pour autant les mêmes libertés d’investissement qu’en SCI. L’avantage ici réside en un allègement des contraintes de gestion du patrimoine par les associés. En effet, ces derniers ne devront posséder qu’une partie des parts d’actions du patrimoine tout en mandatant une société de gestion immobilière pour l’achat et l’administration du bien.

Quant à l’Organisme de placement collectif immobilier (OPCI), une autre forme d’investissement, elle reste en théorie moins lucrative et constitue une proie facile sur le marché boursier.

Dans le cadre d’une location de locaux équipés, il est plus approprié au particulier de créer sa société en nom collectif pour acquérir le bien immobilier et y réaliser des travaux de réfection avant location. Ce qui lui donne droit à des avantages fiscaux très intéressants comme la déduction des frais de mutation tous les 5 ans à partir du 1er exercice ainsi qu’une autre déduction de la totalité des intérêts. Ajoutons à ceci l’amortissement annuel du prix du local ne concernant pas le terrain et en cas de déficit.

Conseils d’investissement dans l’immobilier d’entreprise

Le recours à un professionnel du domaine est fortement recommandé pour être guidé et conseillé. Cela permet au particulier investisseur de se faire accompagner pour mieux tirer profit de certains détails comme :

  • le choix stratégique de la position géographique des locaux pour de meilleurs coûts de location
  • la réfection des biens locatifs acquis conformément aux normes environnementales exigées pour ce secteur
  • la revalorisation des loyers des locaux en fonction de la situation financière des entreprises locataires.

De plus, les professionnels du secteur, comme Optireal Corporate, ont tendance à avoir un carnet de clientèle suffisamment étendu pour faciliter la location. Les périodes de vacances sont également mieux maîtrisées, ce qui évite les pertes de revenus et permet de maximiser la rentabilité des biens immobiliers.