5 conseils pour tailler et entretenir la lavande papillon

La lavande papillon ou Lavandula stoechas est une espèce de lavande avec un développement floral assez prononcé. Elle se distingue des autres genres de lavande par la possession de plus grosses fleurs. C’est une plante aromatique à fort ramifications, avec un feuillage persistant de couleur blanc-gris et pouvant atteindre une hauteur d’environ un mètre. La Lavandula stoechas se rencontre dans la zone ouest de la Méditerranée. Elle a de multiples usages en médecine, dans l’alimentation, l’ornementation et autres. Enfin, elle est cultivée en pots, en avant des massifs arbustifs et bien d’autres. Toutefois, comment faire pour entretenir une lavande papillon ? Découvrez 5 conseils.

1. Exposer convenablement votre lavande papillon

La lavande papillon est une plante vivace, chaleureuse et résistante à la sécheresse. Elle est rencontrée dans les jardins méditerranéens et les jardins sur terrain sec. À la différence des autres lavandes, elle se cultive parfaitement en pot. 

La placée à la mi-ombre même sous peu d’humidité permettra une remontée plus facile des fleurs. La lavande papillon convient très bien à l’ornementation de plusieurs surfaces de la maison, comme les balcons ou encore les paysages de terrasses. Lavandula stoechas aime la chaleur et pousse mieux dans des endroits ensoleillés

Elle n’a pas besoin de beaucoup d’eau pour croître, cependant il est important de l’arroser continuellement du semis ou mise en place jusqu’à la floraison. Le soleil est le facteur principal pour la bonne croissance de la lavande. Cette plante se développe mieux lorsqu’elle reçoit directement la lumière provenant du Soleil. 

Donc, dans l’optique de faire la culture de cette plante dans votre jardin, il est souhaitable de le faire dans un endroit recevant un maximum du soleil. Elle se développe mieux dans des sols moyennement riches voir pauvres.

2. Bien arroser votre lavande papillon

arrosoir

Pour ce qui est de la culture de la lavande papillon en pot, un arrosage continu dans la vie de la plante est conseillé. Toutefois, il est également conseillé de laisser la terre ou le sol sécher d’un arrosage à l’autre.

Pour savoir s’il faut arroser la plante ou pas, ne pas hésiter à plonger vos doigts dans la terre du pot pour se rassurer de l’absence ou de la présence de l’eau dans le pot. Si la terre est bien sèche, alors on peut procéder à un nouvel arrosage de la lavande. Dans le cas contraire, il n’est pas nécessaire de l’arroser. 

Même lorsque l’hiver se présente et que la plante ne reçoit pas directement de l’eau provenant des pluies, il faut penser à l’arroser tout en suivant la règle. Celle de laisser sécher le sol ou la terre entre les arrosages successifs.

En dehors de la première année de culture, lavendula stoechas est une plante qui ne demande pas trop d’eau pour sa croissance. Il est important de réduire l’apport en eau au cours de l’automne. 

La principale erreur à éviter lorsque l’on cultive la lavande papillon, c’est l’excès d’arrosage. Veillez donc au contrôle de la quantité d’eau qui est apportée au cours de chaque arrosage.

3. Tailler la lavande papillon chaque année après sa floraison

Concernant la taille ou alors l’élagage de la lavande, l’entretien à apporter n’est pas très important comme pour les autres cultures. Cependant, lorsque la plante commence à vieillir, on observe une lignification de la base des tiges. 

Dans ce cas, il est important de procéder à un élagage de la moitié de la taille de la lavande une fois l’arrivée du printemps. Ceci aura pour but de favoriser la nouvelle croissance de la plante ainsi qu’un développement plus complet de nouvelles feuilles. 

Lorsque la lavande papillon n’est pas constamment taillée, elle s’étale et crée un vide au milieu de la végétation, produisant à cet effet du bois mort. Il faut tailler les plantes grimpantes et les feuillages persistants. 

Pour l’extraction des fleurs fanées, il est important d’utiliser des outils ayant un bon tranchant et qui ont été désinfectés au préalable pour que la lavande ne soit pas contaminée. L’automne et le printemps, plus précisément lorsque la plante arrive à la fin de sa floraison, sont les périodes préférentiels à la taille de la lavande et son empotage.

La taille permet d’avoir un port compact et bien arrondi. Pour éviter d’épuiser le pied de la lavande, il faut procéder à la taille des hampes florales à la phase terminale de la floraison.

4. Protéger la lavande papillon des températures à bas degré 

femme neige

La lavande papillon ou Lavandula stoechas, est une plante rustique et assez robuste, résiste bien à l’action du gel. Cependant, lorsque les températures vont en dessous des -10°C, celle-ci devient plus fragile et peut en mourir

Cette plante supporte mal les températures basses. La chaleur et le soleil sont nécessaires pour son bon développement. Dans l’optique de protéger cette plante vivace contre les températures basses, principalement en hiver, 

Il est conseillé de pratiquer le paillage du pied de la plante lavande, ceci à l’aide d’écorces en pin naturel ou encore des résidus d’autres cultures. Si la culture se fait en pot, il faut mettre votre pot à l’abri du vent, dans un endroit plus chaud et la recouvrir de papier pour la garder au chaud. 

Notez que si la quantité de pluie d’eau perçue par la lavande papillon n’est pas importante, il faut l’apporter, mais en évitant qu’il ait un excédent d’eau et que celle-ci stagne et provoque le pourrissement de la plante. Une fois l’hiver terminé, la lavendula stoechas aura la possibilité de reprendre ses couleurs pendant la saison printanière. 

La plantation de la lavande papillon se fait généralement au printemps, lorsqu’il n’y a pas de risque de gel. Elle peut également être faite en automne dans les régions avec des températures plus douces.

5. Rempotage de la lavande papillon

Le rempotage, c’est le fait de remplacer le pot des plantes quand celui-ci est devenu trop petit pour les contenir. Le système racinaire de la lavande papillon ou toute autre plante colonise souvent tout l’espace présent dans le pot, ce qui n’assure plus les bonnes conditions pour le développement de celles-ci.

Le rempotage de la lavande papillon se fait au printemps, tous les deux à trois ans. Il nécessite l’utilisation de nouveaux pots. Il faut placer la lavande dans un pot ayant une dimension d’au moins 30 cm de largeur rempli de moitié avec du terreau. 

Les plantes de plus grande taille ne pouvant pas être rempotées subirons une opération de surfaçage. Il est nécessaire de retirer le substrat sur environ 2 ou 3 cm avant la mise en place d’une terre neuve.

Lorsque le rempotage n’est pas fait et que la population racinaire n’arrive plus à se mouvoir, la plante freine le développement de sa partie aérienne et son développement se voit ralenti du fait de cette forte production racinaire dans le pot devenu trop petit.

Sébastien Saurel

Sébastien Saurel

Ancien agent immobilier reconverti dans la rédaction web. Je vous partage ici mes connaissances de l'immobilier et ma passion pour le bricolage.