Cultiver l’oranger du Mexique : conseils d’entretien

L’oranger du Mexique est une plante qui vient de l’Amérique Centrale, plus précisément du Mexique. Il est très apprécié de part sa beauté, mais également pour sa facilité de plantation et d’entretien. De plus, il ne dépasse pas les 3 mètres de hauteur lorsqu’il pousse, ce qui fait que vous ne serez pas obligé de le tailler régulièrement. Si vous souhaitez cultiver cette plante dans votre jardin et en savoir plus sur les méthodes utilisées pour son entretien, voici quelques informations qui pourront vous être utile.

Les points importants à savoir sur l’oranger du Mexique

L’oranger du Mexique est un petit arbuste qui se reconnaît facilement par ses magnifiques fleurs blanches au moment de sa floraison  (au printemps).  Il est surtout utilisé pour décorer et pour orner les maisons car il peut être planté dans plusieurs endroits : en massif, isolé sur une pelouse, en haie,  en bac sur une terrasse ou pergola, etc. De plus il est constitué de la quinoléine, un composé organique qui contient du colorant jaune E104 très utilisé dans le secteur agro-alimentaire.

Cette plante vient de la famille des rutacées. Aujourd’hui, les spécialistes ont recensé huit espèces dont les plus courantes sont l’oranger du Mexique Aztec Pearl, oranger du Mexique Sundance et l’oranger du Mexique Choisya Ternata.

Pour obtenir de nouveaux orangers du Mexique, la meilleure option serait de procéder au bouturage vers la mi-août. Afin d’y arriver, commencez par couper les extrémités des jeunes tiges à environ 10 cm. Éliminez ensuite les feuilles qui se trouvent sur le bas. Mettez la bouture dans un petit pot rempli de terreau à étouffer que vous mettrez sous des cloches en verre, ou encore sous des petits sacs en plastique. Dès l’apparition des nouvelles feuilles, replantez-les dans des pots séparés.

VOIR AUSSI : Bouture de rosier : quand et comment bouturer ses rosiers ?

Comment planter un oranger du Mexique ?

Voici les points qu’il faut absolument retenir pour cultiver correctement l’oranger du Mexique.

Où peut-on planter l’oranger du Mexique ?

L’oranger du Mexique fait partie des plantes qui supportent le froid allant jusqu’à moins de 15°C. Et même s’il perd souvent ses feuilles quand la température est inférieure à moins de 10°C, il peut facilement les retrouver lorsque le printemps débute.

En ce qui concerne le choix du lieu de plantation, il est conseillé de le mettre à l’abri des vents froids et de le placer dans un endroit exposé au soleil. Vous pourrez également le mettre à mi-ombre : c’est à cet endroit qu’il se développera le plus. A noter qu’il est toujours conseillé de l’installer dans une terre légère qui ne retient pas l’eau.

À quelle période de l’année peut-on planter l’oranger du Mexique?

Nous vous conseillons de planter l’oranger du Mexique au printemps ou en automne. Mais sachez que cette plante peut aussi être cultivée tout au long de l’année, si vous souhaitez éviter la sécheresse de l’été ou le gel de l’hiver. A vous de choisir le moment qui vous convient le plus.

Cependant, si vous le plantez en hiver, il est recommandé de le planter dans un grand pot pour que vous puissiez le protéger et le mettre à l’abri.

Quelles sont les étapes à suivre pour la plantation de l’oranger du Mexique ?

  1. Creusez un trou dont la dimension sera deux fois plus grande que celle de la motte,
  2. Mettez du sable pour améliorer le drainage. Si vous n’avez pas de sable à votre disposition, un fin gravier pourra le remplacer,
  3. Ajoutez de l’engrais ou du compost sur le fond du trou creusé,
  4. Posez la motte bien au milieu du trou,
  5. Comblez le trou avec de la terre,
  6. Tassez la terre à l’aide de votre pied pour qu’elle puisse se renfermer,
  7. Arrosez régulièrement, surtout la première année de culture, pour permettre de faciliter la pousse.
oranger du Mexique : cultiver des oranges dans son jardin

Cultiver un oranger du Mexique dans un pot : est-ce faisable ?

Oui, vous pouvez planter votre oranger du Mexique dans des pots, à condition qu’ils puissent le supporter une fois qu’il se développera. Il est conseillé d’opter pour un pot percé au fond duquel il est possible d’installer un lit de graviers ou des billes d’argile pour favoriser son drainage, et pour empêcher l’eau d’arrosage de stagner. Bien remplir le pot à l’aide d’une terre riche et bien drainée pour favoriser sa croissance est aussi un conseil à prendre en compte.

Pour la plantation en pot, opter pour un bac de 30 à 50cm de profondeur et de hauteur. L’oranger du Mexique aime l’espace et être ensevelli sous une grosse quantité de terre.

Suivez ensuite les mêmes étapes comme si vous le plantiez en pleine terre.

VOIR AUSSI : Amaryllis belladonna entretien : culture, arrosage et fertilisation

Comment entretenir correctement l’oranger du Mexique ?

Même si l’oranger du Mexique ne demande que très peu d’entretien, sachez qu’il est toujours conseillé de l’entretenir régulièrement pour qu’il puisse fleurir et se développer correctement.

Ajouter de l’engrais dans le sol

Si votre plante ne fleurit que très peu ou pas du tout, c’est signe que le sol manque de nourriture. Pour remédier à ce problème, nous vous conseillons d’ajouter de l’engrais spécial pour les arbustes ou encore un engrais pour tomates.

Arroser régulièrement en cas de sécheresse

Pendant les journées très ensoleillées, il est conseillé d’arroser régulièrement votre oranger du Mexique, surtout s’il a été cultivé dans un pot. Arrosez-le également lorsque vous remarquez que la terre se dessèche, surtout la première année après sa plantation.

A noter que la fréquence d’arrosage se réduit peu à peu au fur et à mesure que les températures baissent ou suivant les fréquences de pluie s’il a été planté à l’extérieur (dans un endroit non abrité).

Tailler pour être plus esthétique

Pour qu’il ait une belle silhouette, il est important de l’entretenir en le taillant. Nous vous conseillons de le faire dès que la période de floraison s’achève (vers le mois de juin) car si vous le faites en hiver, vous risquez d’altérer cette période de floraison.

Pour tailler l’oranger du Mexique, éliminez les branches et les feuilles mortes puis taillez les rameaux abîmés ou ceux qui se sont mal orientés. Ensuite, raccourcissez les grandes tiges pour stimuler les nouvelles pousses.

Autres entretiens à prévoir pour booster sa croissance

Il est également conseillé de :

  • amender le sol en utilisant un fertilisant de type fumier et algues (en automne de préférence),
  • pailler le sol pour que l’humidité puisse résider un peu plus longtemps (surtout en été).
oranger du Mexique fleuri dans un jardin

VOIR AUSSI : Lucky bambou : comment entretenir les bambous d’intérieur ?

Quelles sont les maladies qui peuvent affecter l’oranger du Mexique et comment y remédier ?

L’oranger du Mexique est une plante très résistante aux maladies et aux attaques de nuisibles, mais il peut parfois être attaqué par l’araignée rouge. Elle crée des piqûres grises sur le feuillage pendant les périodes chaudes et sèches. Alors, pour éviter l’intrusion de ces insectes, nous vous conseillons d’asperger le feuillage de la plante afin de les éliminer. L’idéal est de le pratiquer en fin de journée, en période de canicule.

Si le sol est trop humide en hiver, il est possible que l’arbre souffre de phytophthora, une maladie des racines pouvant entraîner le dessèchement et la fin de vie de la plante.

L’oranger du Mexique est un arbre de jardin très facile à cultiver. Il ne nécessite aucun entretien particulier pour qu’il puisse fleurir correctement. Il vous suffira juste de l’arroser si la terre manque d’eau, de le tailler pour qu’il ait une belle forme et d’ajouter de l’engrais en cas de besoin. De plus, il s’adapte à tout type de décoration extérieure.

Angélique Duchènes

Angélique Duchènes

Après avoir travaillé dans un célèbre magasin d'ameublement, j'ai décidé de me lancer en décoratrice d'intérieur indépendante. Je partage également mes passions pour la déco et le jardinage dans ce blog.